LE PREMIER PLAN D'ACTIONS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE
Depuis le 25 novembre 2017, 32 associations et startups, 400.000 citoyen.ne.s, la Fondation Kering, Facebook et la Région Île-de-France ont travaillé ensemble avec Make.org pour élaborer le premier plan d’actions de la société civile contre les Violences Faites aux Femmes. La coalition #StopVFF ambitionne de déployer 8 actions nationales pour réduire significativement les Violences Faites aux Femmes.

Ces actions ont toutes été inspirées par des propositions citoyennes issues de la consultation StopVFF.org clôturée le 31 janvier dernier. Elles ont été construites avec les associations spécialisées lors d’ateliers de transformation les 9 et 14 février en présence de la Secrétaire d’Etat chargée de l’Égalité Femmes-Hommes Marlène Schiappa. Sélectionnées pour leur impact à l’échelle nationale, elles couvrent différents types de violences faites aux femmes et s’échelonnent le long du parcours potentiel d’une victime, de la prise de conscience au signalement auprès des professionnel.les, à la recherche de solutions pour être hébergées.
les 8 actions nationales
Toutes ces actions seront développées avec les associations référentes, des start-up et en s’appuyant pour le déploiement, sur les citoyens réengagés.
Certif Soutien Femmes : Élaborer une formation continue qualifiante de grande ampleur des personnes en relation directe avec les femmes victimes de violences
Cartoon + : Intégrer le sujet des violences faites aux femmes dans les scénarios de dessins animés
3919 ++ : Renforcer le dispositif du 3919 à destination des femmes victimes de violences (conjugales et autres) en particulier grâce à la mise en place d’un chat
Abri d’urgence :Mettre à disposition temporairement des nuitées d’hôtels pour les femmes victimes de violences conjugales ou intrafamiliales
Mémo de vie :Offrir un service d’enregistrement rapide des agressions (témoignages et photos) pour garder une trace et faciliter le dépôt de plaintes lorsque la victime est prête
Campagne Témoins :Développer la mobilisation des témoins par le biais d’une campagne de communication dans les transports
Pas seule :Proposer une plateforme de mise en relation entre victimes d’un agresseur commun dans le milieu professionnel, en entreprises ou à l’universités
Je suis citoyen.ne :Développer et diffuser une appli de services d’entraide entre citoyen.ne.s, en particulier en faveur des femmes
Les idées
Ce sont les idées auxquelles les citoyens adhèrent le plus et qu’ils jugent les plus réalistes. Elles sont illustrées par les propositions qui les reflètent le plus.
Renforcer les méthodes de signalement (numéros, applis, boutons SOS, boîtiers...)
Développer les lieux d’accueil et de prise en charge d’urgence des victimes
Créer un enseignement dédié dans les cursus scolaires et universitaires
Encourager et sensibiliser à l’intervention des tiers et témoins
Créer des groupes ou réseaux d’entraide entre victimes
Revoir l'éducation sexuelle à l’école
Élever de la même manière les filles et les garçons
Former les personnels de la police et de la justice
Apprendre le self-defense aux femmes ou petites filles
Mettre en place l'égalité des salaires
Lutter contre les fausses accusations et les caricatures
Faire en sorte que la Justice soit plus sévère et mieux appliquée
Briser la loi du silence et permettre aux femmes de dénoncer
Soutenir les enfants témoins de violences conjugales
Autoriser le signalement des violences par le médecin
Prendre en charge et sécuriser les victimes dès les premières violences/plaintes
Reconnaître les violences psychologiques au même titre que les violences physiques
Ce sont les idées les plus controversées et qui font le plus réagir les votants (sur lesquelles les votes « remarquable » et « surtout pas » sont le plus partagés et dont le taux d’engagement est le plus élevé).
Rétablir la peine de mort
Renforcer les méthodes de signalement (numéros, applis, boutons SOS, boîtiers...)
Garantir le paiement des pensions alimentaires
Ne pas tolérer les tenues attentatoires à la dignité des femmes
Rendre publics les noms des auteurs de violences
Ce sont les idées qui font le plus réagir les votants et qui suscitent en même temps le plus de rejet (dont le taux d’engagement est le plus fort et le taux d’adhésion le plus faible).
Séparer les hommes et les femmes
Réserver des espaces aux femmes dans les lieux publics
Recourir à l’écriture inclusive
Découvrez leS RÉSULTATS DÉTAILLÉS
de la consultation
Téléchargez le Rapport de la consultation "Stop aux Violences Faites aux Femmes"
Les chiffres clés de la consultation
Plus de 8 millions de personnes touchées
2 mois
de consultation
400 000
contributeurs
1,25 million
de votes
Plus de
4300 propositions
Regroupées en
154 grandes idées
17
idées émergentes
63%
de consensus
5
grandes controverses
LES 4 thèmes les + abordés
éducation
justice
signalement
soutien
Les types de violences
Image de la femme
Violences sexuelles, conjugales & physiques
Harcèlement & actes sexistes
Violences médicales & violences des transports
Deux signaux TRANSVERSAux
L’image des femmes
& les inégalités
Le viol
Une consultation...
représentative géographiquement
s’appuyant sur une
sur-participation des jeunes
équilibrée entre les femmes
et les hommes

SOYEZ INFORMÉ.E DU LANCEMENT DE LA CONSULTATION LE 25 NOVEMBRE

Nous vous invitons à saisir votre adresse e-mail pour être informé.e du lancement de la consultation.
Votre e-mail a bien été envoyé. A très vite sur Make.org !
Oups! Une erreur s'est produite lors de l'envoi de votre e-mail.

ET MAINTENANT ? QUE VA-T-IL SE PASSER ?

25 nov. 2017
Lancement de la consultation
au cours de la Journée internationale pour l'élimination des violences à l'égard des femmes
9 février
Résultats de la consultation
Février
Élaboration
des actions
sur la base des résultats de la consultation
8 mars
Annonce des actions de transformation
lors de la Journée internationale des femmes
Juin
Lancement des actions !
avec les citoyens, associations, institutions, entreprises et médias
nov. 2018
Présentation des 1ers résultats
1 an après le lancement de la consultation
LA MÉTHODOLOGIE MAKE.ORG
Sur la base des propositions et des votes récoltés pendant la consultation, la technologie Make.org est capable de rendre compte du débat et de faire émerger les propositions que les citoyennes et les citoyens jugent les meilleures. À leur arrivée sur la plateforme, les propositions similaires sont regroupées en grandes idées et elles sont classées par thèmes. Cela permet par exemple de faire ressortir les problématiques qui préoccupent en priorité les participants ou les solutions qu’ils proposent le plus. Cela permet surtout, en donnant une chance égale à chaque proposition, de déterminer les idées gagnantes que les citoyennes et les citoyens plébiscitent pour les transformer en actions concrètes.

NOS PARTENAIRES

avec le soutien de
Accéder à la consultation
Contact
Conditions d'utilisation
Politique de données
Mentions légales